14.02.2019 | Manuela Specker

La vie (n')est (pas) un ring

L’ancien champion de boxe René Schmid explique pourquoi la responsabilité individuelle est essentielle dans ce sport, et pourquoi ce n’est pas forcément le plus fort qui gagne.

Beaucoup pensent que la boxe est un sport dans lequel on donne des coups sauvagement. Pourtant, sa principale règle est de ne jamais blesser intentionnellement. Les boxeurs s’affrontent d’égal à égal, et la loyauté est tout à fait essentielle: sur le ring, les attaques par derrière et les coups en dessous de la ceinture sont interdits. Ce sport est une très bonne école pour apprendre à se responsabiliser. D’ailleurs, c’est une condition nécessaire au succès. Dans la vie, beaucoup de gens agissent selon la devise: que le plus fort gagne. Sur le long terme, ce manque de considération ne peut fonctionner. Gagner de manière déloyale est répugnant, que ce soit sur le ring de boxe, dans le domaine professionnel ou en politique. Car cela consiste toujours à ne penser qu’à ses propres intérêts, et non à ceux de la collectivité. Il faut plutôt être capable d’avoir de l’empathie pour son interlocuteur et de le convaincre par des arguments solides au lieu de tomber systématiquement dans une approche de concurrence.

Faire preuve de responsabilité individuelle, c’est aussi prendre soin de soi-même et de son corps. C’est très lié à l’estime de soi. Il ne faut pas rendre les autres responsables de son propre état de santé physique et mental.

«Comment se battre loyalement pour la victoire, sans blesser l’autre, mais aussi sans ignorer ses propres besoins?»

René Schmid

Un coup implique une riposte

de me mesurer à l’ancien champion du monde Wladimir Klitschko, je ne dois pas être surpris d’être K.-O. dès le premier round. Lors de mes séminaires, je n’enseigne pas les techniques pour gagner. Je cherche plutôt à transmettre la philosophie de la boxe aux participants. Nous essayons de répondre concrètement à cette question: comment se battre loyalement pour la victoire, sans blesser l’autre, mais aussi sans ignorer ses propres besoins? Qui donne un coup doit s’attendre à une riposte. C’est pourquoi j’estime qu’il est important de donner aux enfants l’occasion de tomber de temps à autre. Quand on est toujours protégé et que l’on grandit dans du coton, on a de la peine par la suite à faire face aux difficultés de la vie. Il est possible d’améliorer sa résistance physique et mentale par l’entraînement, tout comme sur le ring.

La manière dont mon interlocuteur réagit dépend beaucoup de ma manière d’être. Quand j’observe quelqu’un sur le ring, je peux deviner certaines facettes de sa personnalité. Par exemple, je sais tout de suite s’il est plutôt tourné vers le relationnel ou plutôt vers l’action, s’il est plutôt peureux ou énergique. Vu sous cet angle, la boxe est toujours le reflet de la personnalité.

René Schmid

a disputé à quatre reprises la demi-finale du championnat suisse de boxe. En 2016, il a fondé l’entreprise «sparring academy». A partir de ses observations en tant que boxeur, formateur et coach, il a mis au point le sparring, une méthode de développement de la personnalité, de l’esprit d’équipe et du management.

La méthode Sparring de René Schmid

Sparring Academy (en allemand)

Commentaires