css.ch

De l’utilité des assurances complémentaires

Patrick Raaflaub, membre du conseil d’administration CSS

21. juin 2021

«Une assurance complémentaire? Mais pour quoi faire?» Nombreux sont les assurés qui pensent ainsi lorsqu’il s’agit d’assurer leur risque de maladie au-delà de ce qui est indispensable. En effet, l’assurance obligatoire des soins couvre de plus en plus de prestations qui étaient autrefois prises en charge exclusivement par une assurance séparée. Mais il serait trop simpliste d’en conclure que le marché des assurances complémentaires est devenu superflu. Le fait est qu’elles continuent de représenter une valeur ajoutée. Pour ne citer que quelques exemples, je pense notamment aux traitements dentaires, au libre choix du médecin, au second avis médical ou à certains avantages indéniables qu’une assurance complémentaire peut présenter en cas de maladie à l’étranger.

Il faut cependant ajouter à cela que les caisses-maladie doivent de plus en plus réfléchir à l’orientation qu’elles souhaitent donner à leurs produits d’assurance complémentaire afin que leur coexistence avec l’assurance obligatoire des soins reste justifiée à l’avenir. Pour ce faire, la clarté et la transparence relatives à la couverture d’assurance, de même que la confiance des assurés, sont des facteurs essentiels. En tout cas, le monde de l’assurance de demain sera bien différent de celui que nous avons connu jusqu’à présent.

Ce nouveau numéro de «place au dialogue» dresse un portrait potentiel de l’assurance complémentaire de demain. Il explique aussi dans quelle mesure les assurés et fournisseurs de prestations pourraient bénéficier de nouveaux produits d’assurance et de quel cadre légal les caisses-maladies ont besoin pour proposer de nouvelles solutions d’assurance.

Patrick Raaflaub

L’ancien directeur de la FINMA, Patrick Raaflaub, dirige la gestion des risques chez Swiss Re et est membre du conseil d’administration de la CSS.

Excédents de primes

Des primes trop élevées ou des coûts de prestations plus faibles entraînent des primes excédentaires. Ces excédents sont injectés dans les réserves. Ainsi, nous faisons en sorte pour nos clients que les augmentations de primes soient aussi modérées et prévisibles que possible.

©2021 CSS Assurance