css.ch

Les médecins agréés endossent un rôle clé

L’extension des prestations de l’AOS et les mesures de la FINMA mettent à mal les assurances complémentaires. La résolution du problème pourrait passer par des règles claires et des produits d’assurance novateurs.

PD Dr. med. Christoph Weber, Président de l’Association Suisse des Médecins indépendants travaillant en Cliniques privées et Hôpitaux

Florian Wanner, Secrétaire de l’Association Suisse des Médecins indépendants travaillant en Cliniques privées et Hôpitaux

21. juin 2021

Les médecins agréés jouent un rôle clé à l’interface entre l’ambulatoire et le stationnaire. La prise en charge peut être considérée comme une valeur ajoutée en soi si les soins stationnaires et ambulatoires sont fournis par le même médecin spécialiste. Cette possibilité n’est pas prévue dans la LAMal.

Les analyses de l’Association Suisse des Médecins indépendants travaillant en Cliniques privées et Hôpitaux (ASMI) montrent qu’en termes de disponibilité, de temps d’attente et d’arrêts de travail, la prise en charge par un médecin agréé surpasse celle prévue dans un système basé sur les médecins-chefs. Mais comment peut-on développer les offres existantes afin de répondre aux besoins des patientes et des patients?

L’ASMI a élaboré un «Complément médical en 10 points» visant à réglementer le rapport entre les patients et les médecins agréés dans le domaine des assurances complémentaires.1 Les patients sont la principale préoccupation des médecins agréés. Seules les prestations utiles constituent une plus-value; le surtraitement n’en fait pas partie.

Complément médical en 10 points de l’ASMI: Réglemente les rapports entre patients et médecins agréés

Développer les offres

Les prestations supplémentaires permettent aussi au patient de gagner du temps: un examen préventif ou un check-up effectué à l’occasion d’un séjour hospitalier pour une opération de routine sur un autre système d’organes. Les médecins agréés pourraient fournir ces prestations à la fois pour l’ambulatoire et le stationnaire.

Concernant les tableaux cliniques complexes, une prestation supplémentaire pourrait prendre la forme d’une équipe de spécialistes parfaitement coordonnés, le choix des médecins étant confié à un médecin agréé. Pour les prestations de confort, comme une nuitée après une intervention en ambulatoire, le suivi hospitalier serait garanti par le médecin agréé. L’assurance complémentaire peut être préservée et devenir plus attrayante pour les patients grâce à ce type d’offres ainsi qu’aux prestations supplémentaires telles que les médicaments et méthodes opératoires modernes. 

Source:

PD Dr. med. Christoph Weber

est président de l’Association Suisse des Médecins indépendants travaillant en Cliniques privées et Hôpitaux, chargé de cours.

Florian Wanner

avocat, secrétaire de l’Association Suisse des Médecins indépendants travaillant en Cliniques privées et Hôpitaux.

Excédents de primes

Des primes trop élevées ou des coûts de prestations plus faibles entraînent des primes excédentaires. Ces excédents sont injectés dans les réserves. Ainsi, nous faisons en sorte pour nos clients que les augmentations de primes soient aussi modérées et prévisibles que possible.

©2021 CSS Assurance